Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Alpine A424 : peaufine son développement

Alpine A424

Alpine continue le programme de développement de sa supercar Alpine A424 avec une session de test de deux jours sur le circuit de Motorland à Aragon (Espagne). Au total, 1 500 km ont été parcourus lors de cette expérience précieuse, comprenant des courses courtes et longues en double relais avec les pilotes Nicolas Lapierre et Matthieu Vaxiviere. Cette deuxième phase était principalement axée sur la compréhension et le peaufinage des systèmes et de l’aérodynamique de la voiture. Il s’agit d’une étape significative dans le développement de l’A424, en vue de la phase d’homologation qui approche rapidement. Le développement se poursuivra dans deux semaines à Jerez (17-19 octobre), avant de passer à la première session d’endurance, également à Motorland (14-16 novembre).

Après les premiers tests estivaux au Circuit Paul Ricard, les équipes d’Alpine et de Signatech ont travaillé sur de nouveaux développements pour l’Alpine A424 et ont finalisé le logiciel de gestion définitif de la voiture. Toutes ces nouvelles fonctionnalités ont été testées lors de journées de travail en simulateur, suivies d’un essai grandeur nature sur le circuit de Lurcy-Lévis, avec 780 km parcourus lors de deux jours de pré-tests. En plus de valider ces choix, ces essais ont permis de peaufiner les systèmes de freinage, les systèmes de différentiel et de nombreux autres points essentiels. Une préparation solide avant d’optimiser la session à Aragon.

Les courses longues en double relais avaient pour objectif de comprendre l’endurance des pneus Michelin WEC 2024 et le comportement thermique sous le capot. Les courses courtes, quant à elles, ont été utilisées pour ajuster l’équilibre aérodynamique, la répartition du poids et le déploiement du système hybride. L’Alpine A424 sera de retour sur la piste à Jerez du 17 au 19 octobre pour deux jours de tests supplémentaires avant la première session d’endurance, prévue mi-novembre, la date limite d’homologation approchant à grands pas ! Avant cela, l’Alpine A424 retournera à Viry-Châtillon pour permettre aux ingénieurs de continuer à peaufiner toutes les phases dites « garage », y compris le démarrage, et d’analyser les composants électriques et électroniques.

L’Alpine A424 est sur la voie de l’excellence automobile, et ces tests approfondis témoignent de l’engagement et de la précision de l’équipe d’Alpine, propulsant l’A424 vers son mérité sur la scène mondiale.

Contenus sponsorisés